Lessive toute verte au lierre

Une recette qui « tourne » en ce moment et qui fonctionne bien ! Ma chienne fait pipi au lit, ce qui augmente considérablement le nombre de lessives. Moi qui utilisais très peu de lessive industrielle jusque là et j’ai assez mal vécu l’augmentation de ma consommation. J’en ai donc profité pour tester cette recette qui m’a été transmise par différents intermédiaires.

Ingrédients pour 1 L de lessive

Cette recette peut être effectuée sans savon de Marseille, je l’ai testée avec ajout de savon de Marseille.

120 g de feuille de lierre (soit environ 60 feuilles)
20 g de savon de Marseille (optionnel. Si vous n’en mettez pas, montez à 150 g les feuilles de lierre)
1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
1,4 L d’eau
Facultatif : 2 gouttes d’huile essentielle (n’en mettez pas 10 bordel, c’est une aberration !!) J’ai choisi la Verveine citronnée car je l’utilise aussi dans mon déo et que j’en avais assez de la lavande.

Optionnel – ne faites pas d’achat spécifiquement pour cela – un tissu fin type mousseline ou gaze pour pressuriser les feuilles. Sinon juste avec les mains 🙂

Mode opératoire

Etape 1 : la cueillette – avec votre chien évidemment

Vous pouvez faire confiance à son flair, il vous guidera certainement au pied de vieux arbres. Sur leur tronc, remarquez le vieux lierre qui s’entortille et grimpe quasiment jusqu’à leur cime, et commencez votre cueillette. Privilégiez les grandes et vieilles feuilles foncées. Cueillez un peu plus de 120g car lorsque vous retirerez les tiges, vous perdrez pas mal de matière (j’ai perdu 25% de poids en enlevant les tiges!).

La pose la plus ridicule qu’on m’ait donnée de prendre pour ce blog…

Etape 2 : premiers bouillons

Rincez les feuilles si elles sont sales mais brièvement.

Retirez les tiges comme on fait pour les feuilles d’épinard : pincez la feuille dans votre main gauche, en laissant la nervure centrale regarder le ciel, et vous tirez la tige en l’accompagnant, avec la main droite.

Froissez les feuilles à la main : pas besoin de ciseaux, froissez les pour que les substances actives soient bien relâchées pendant la macération.

Mettez à bouillir dans une casserole avec l’eau. A ébullition, comptez 15 min puis stoppez la cuisson et laissez refroidir.

Laissez macérer une nuit / 12 heures.

Etape 3 : le lendemain, second bouillon et ajout des autres ingrédients

Filtrez le macérat en veillant à bien essorer pour récupérer le maximum de l’eau retenue par les feuilles. Essorez-les à la main, ou mieux utilisez une mousseline à gelées (tissu fin pour faire des extractions/ pressuriser).

Ajoutez vos 20 g de savon de Marseille : coupez-le directement de votre bloc de savon de Marseille. Je pense qu’une version est possible avec du savon noir liquide mais je n’ai pas encore essayé.

Faites chauffer pour dissoudre entièrement le savon.

Embouteillez dans un récipient qui sera pratique dans votre frigo (j’ai donc pris une bouteille en verre vide). Ajoutez dans la bouteille 1 cuiller à soupe de bicarbonate de soude et remélangez.

Laissez refroidir et conservez au réfrigérateur. Pensez à secouer la bouteille avant chaque utilisation.

Note sur les bienfaits du lierre au jardin

Parce qu’on entend tout et n’importe quoi…. « pensez à bien prendre du lierre GRIMPANT, pas l’autre ». Le lierre EST par essence grimpant… son nom d’usage est lierre commun, lierre grimpant ou lierre rampant. Il y a 11 espèces de Hedera Helix et elles développent toutes un système d’attaches sous les tiges, leur permettant de s’accrocher et de se nourrir.

Le lierre est mal-aimé du jardinier old-school. Je me souviens de l’époque où moi-même je le torturais, reproduisant ce que j’avais vu faire par mes aînés. Certes envahissant, il ne faut pas en planter partout. Mais en laisser sur une clôture non utilisée ou en lisière de parcelle est au contraire une bénédiction pour nos amis animaux.
1- il offre aux insectes pollinisateurs des fleurs à butiner en automne
2- ses petits fruits en grappe arrivent à maturité en plein hiver, à partir de décembre, période pendant laquelle la nourriture est rare pour les oiseaux. Il offre donc gîte et couvert aux petits passereaux frugivores de votre jardin et des environs.
3- il peut de plus être très esthétique, et se plante toute l’année ! Il accepte quasiment tous les sols même argileux, tolère bien l’ombre même dense, fait couvre-sol dans des coins où l’on ne plante rien…

Pourquoi le lierre dans la lessive ? Il contient de la saponine, qui est un tensio-actif (nettoyant). Je n’ai pas creusé le sujet, mais c’est cette substance qu’on cherche à récupérer avec la cuisson et la macération.

Alors pourquoi se priver de cette plante sympathique et aux vertus multiples ?!