Les plantes toxiques au jardin pour mon chien

Vous vivez en maison ? Vous rendez visite à des amis ou à de la famille pour le week-end ? Voici une liste non exhaustive des plantes ou arbustes toxiques représentant un danger réel pour votre chien… parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, cela vous permettra de rester attentif et d’éviter les accidents !

On a tendance à penser en premier lieu aux intoxications alimentaires liées à l’ingestion de certains aliments normalement réservés aux humains, comme le chocolat. Mais le jardin lui aussi contient des pièges qu’il vaut mieux connaître. Bien sûr les risques sont plus élevés avec un chiot, qui a la fâcheuse tendance de déterrer les mottes fraîchement plantées pour courir avec en gueule, voire de partir les déguster au fond du jardin… mais la prudence reste de mise à tous les âges.

printemps-ETE

Arbustes Et arbres

AZALEE ET RHODODENDRON : ne tardez pas à filer chez le vétérinaire, ces arbustes contiennent une toxine proche du curare, qui stimule les vomissements et pénalise le cœur et le système nerveux central.
CHENE : la consommation des glands, en particulier lorsqu’ils sont verts, est dangereuse. HORTENSIA : toute la plante est toxique et si l’évolution est rarement mortelle, elle peut toutefois être importante (vomissements, diarrhée, hypersalivation, douleurs abdominales).
LAURIER ROSE : toute la plante est dangereuse et 2 à 3 feuilles suffisent à intoxiquer un chien de 10kg. Les troubles digestifs démarrent 2h après ingestion et 3 jours après peuvent devenir nerveux et comportementaux (troubles de l’équilibre notamment) ².

FLEURS

LYS (Famille des liliacees) : chez le chien, vomissements, abattement, puis 24 à 48h après l’ingestion, insuffisance rénale aiguë.
MUGUET : là, on parle d’intoxication mortelle. L’ensemble de la plante est toxique car elle contient des dérivés toxiques pour le cœur, qui sont actifs aussi dans la plante séchée.

Attention aussi lorsque vous taillez : l’euphorbe par exemple, sécrète un suc laiteux aux propriétés irritantes (même pour vous) notamment pour les muqueuses intestinales s’il est ingéré. Votre chien ne devrait pas prêter attention à cette plante en temps normal mais évitez de tailler en sa présence pour ne pas l’inciter à lécher ce petit-lait toxique !

En hiver

GUI : diarrhée et vomissements, puis faiblesse, hypotension, voire troubles de la démarche, perte d’équilibre, paralysie… tout cela en fonction de la quantité ingérée.
HOUX : les feuilles étant piquantes, spontanément chien et chats devraient s’en détourner. Le risque tient plus à l’ingestion des baies : elle peut être mortelle à partir de 20 baies.
POISETTIA (Etoile de Noël) : semble moins toxique que ses prédécesseurs mais attention tout de même car l’ensemble de la plante est toxique.

Cette année la vigne sera tuteurée, pour éviter que nos chiens broutent les grappes

ET AU POTAGER ?

Attention au paillis d’écorces de cacao ! Très décoratif, mais toxique pour nos toutous !

OIGNON ET AIL : (cru, volé dans le potager, comme cuit, si vous lui donnez des restes de tarte à l’oignon, ou de petits pots pour bébé, qui contiennent très souvent de l’oignon). La dose toxique pour un chien est d’environ 5 à 10 g d’oignon par kg de poids. Pour un chien de 10kg cela correspond environ à 1 oignon entier. Normalement selon la dose consommées, cette intoxication n’est pas mortelle mais l’organisme de l’animal peut mettre plusieurs jours à éliminer les toxines.

RAISIN : L’ingestion de raisin n’est pas supportée de la même manière par tous les chiens : certains (dont ma berger australien) ont pu consommer 1kg sans présenter de symptômes. D’autres grands chiens sont beaucoup plus sensibles, voire des petits chiens de moins de 10kg ont pu s’intoxiquer avec seulement quelques grains. Dans le doute, restez donc prudents.

QUE FAIRE ?

Abattement, vomissements, constipation puis diarrhée, troubles nerveux (tremblements, troubles de la démarche, …)? En cas de doute, n’attendez pas et contactez votre vétérinaire.

Il est fermé ? Contactez la clinique vétérinaire de garde. Vous ne la trouvez pas : la gendarmerie est censée théoriquement pouvoir vous renseigner. Pensez à contacter la pharmacie de garde la plus proche, dans les régions reculées, elle est souvent bien équipée côté vétérinaire.

Il existe aussi deux centres anti-poison en France¹ :
– Lyon : Centre National d’Informations Toxicologiques Vétérinaires (CNITV) –  04 78 87 10 40
– Nantes : Centre Antipoison Animal et Environnemental de l’Ouest (CAPAE-Ouest) – 02 40 68 77 40

Allez pas de panique, maintenant que tout cela est dit, un chouilla d’organisation dans votre jardin devrait suffire à éviter les dangers ! En route pour vos plantations.

Sources :
¹Ordre National des Vétérinaires www.veterinaire.com

²Centre anti-poison animal : les plantes toxiques