Quel matériel quand on adopte un chien

Que l’on adopte un chiot ou un chien, plusieurs accessoires sont importants. Ils vous serviront tous, en des occasions différentes. Voici les quatre basiques que vous pouvez acquérir dès à présent avec la certitude qu’ils seront utiles tout au long de votre vie commune !

La longe et/ou la laisse 3 positions

La laisse ou la longe sont ce qui vous raccordent à votre animal. Beaucoup de choses, de tensions, donc de signaux, passent par ce vecteur. La laisse est un peu l’hygiaphone de ce que vous criez dans les oreilles de votre compagnon ! C’est pourquoi je privilégie en premier lieu une laisse longue. Si vous n’êtes pas un adepte de la longe car vous habitez en ville, je vous recommande une laisse réglable « 3 positions » qui vous permettra de la raccourcir dans des endroits trop bondés ou près d’une route dangereuse, et de l’allonger dans les endroits plus calmes, ou pour que votre loupiot se dégourdisse tranquillement les pattes. Et aussi d’attacher la laisse à votre chaise si vous sirotez à une terrasse de café !

Exemple : des modèles parfois corrects se trouvent en animalerie, vous pouvez foncer sur les marques Difac, Karlie, [amazon_textlink asin=’B00GV9F66C’ text=’Hunter’ template=’ProductLink’ store=’beastiedogs-21′ marketplace=’FR’ link_id=’6070ed46-41a6-11e8-a185-99915007ebb0′] qui ont des très bons nylons et anneaux.

L’avantage d’une laisse de ce type est qu’elle va moins frustrer le chien. Il semble important de lui offrir des sorties régulières en lui laissant un peu de mou, pour qu’il puisse exercer ses activités canines un peu plus librement que s’il était collé à vous (renifler, gratter, choisir l’endroit où il met les pattes, bref, vaquer à ses occupations persos). En somme des moments calmes un peu distant de vous (mais sous contrôle).

Deux modèles de laisse réglable : une Karlie-Flamingo de 1,5m de large et une faite main de 3cm de large avec un mousqueton ouverture rapide (ma préférée)

Quant à la longe, utile surtout à la campagne ou dans les endroits verts : grâce à elle, vous ne priverez pas votre chien d’une balade en semi-liberté, sous prétexte que vous n’avez pas encore réussi à instaurer un bon rappel avec lui. L’apprentissage chez un chien est progressif. On a tendance à l’oublier et à demander aux chiens de s’adapter bien plus vite que nous et parfois bien plus vite qu’ils ne le peuvent. La longe va vous permettre de lui offrir une vie canine agréable et de varier les balades : celles lors desquelles vous travaillez la marche au pied, et celles lors desquelles il peut se relaxer, et vous avec ! Ainsi, il se lassera moins des moments de travail !

La relation de confiance va pouvoir s’installer plus doucement et plus librement que si vous le contraignez immédiatement avec une laisse très courte et tendue (et parfois stressante). De plus, personnellement, je trouve qu’il y a un côté très détendant pour le maître aussi, à voir son chien s’épanouir à quelques mètres de soi.

La laisse courte

Le point 1 ne visait pas à la dévaloriser. D’ailleurs, je vous recommande d’habituer votre chiot ou votre chien à des sorties en laisse courte, en alternance avec des sorties plus libres.

Quelques exemples de laisses courtes, à des niveaux de saleté plus ou moins importants ! Karlie, Hunter, et deux laisses rapportées de l’étranger

La laisse courte est un incontournable de la vie citadine, et un incontournable mode !! C’est celle qu’on trouve le plus souvent dans les magasins. Ronde ou plate, à vous de voir au toucher et à l’usage ce que vous préférez. Ici, nous avons un peu de chaque.

Je ne conseille pas les laisses courtes avec élasticité dans la poignée ou amortisseur intégré. Ce sont parfois de très bonnes laisses (comme chez  [amazon_textlink asin=’B0036OK6BU’ text=’Ferplast’ template=’ProductLink’ store=’beastiedogs-21′ marketplace=’FR’ link_id=’415bbded-4223-11e8-b40a-5160438cf170′]), mais pas pour l’apprentissage : plus besoin d’apprendre à se contrôler puisque la laisse amortit les chocs ! A privilégier pour le confort, avec un chien qui a déjà appris à bien marcher avec son maître.

Le harnais

Pour le quotidien je préfère largement le harnais au collier. Au bout de quelques années, je constate que nous sommes beaucoup plus détendues lors d’une balade en harnais qu’au collier. (Et cela s’applique particulièrement à mon chien anxieux).

LE HARNAIS BASIQUE POUR LE CHIOT

Pour un chiot, vous pouvez démarrer par un harnais « basique ». Un peu long à enfiler, mais cela vous évite de consacrer un budget trop important au harnais, étant donné que votre chien va encore beaucoup grandir.

Les harnais Julius IDC de mes deux louves : l’un classique et l’autre revisité avec le scratch pour anneau sur poitrail

LE HARNAIS CONFORT A L’AGE ADULTE

Une fois atteint sa taille adulte, faites vous plaisir !

Deux conseils importants :

  • je vous conseille les harnais qui ont une bonne tenue sur le chien. Soit [amazon_textlink asin=’B0041VQH8I’ text=’Julius K9′ template=’ProductLink’ store=’beastiedogs-21′ marketplace=’FR’ link_id=’b002baac-44dd-11e8-8df1-478b930b766d’], soit les harnais anti-traction type [amazon_textlink asin=’B01N1FYOQC’ text=’Truelove’ template=’ProductLink’ store=’beastiedogs-21′ marketplace=’FR’ link_id=’9a60ccfd-41a3-11e8-9a94-f78562fb43a8′] ou Animalin. Avantage des harnais anti-traction : ils possèdent une boucle sur l’avant du poitrail, ce qui « bloque » naturellement le chien au moment où il tire trop. Pratique en balade donc, mais pas en apprentissage de la marche au pied puisque le chien n’a plus besoin d’apprendre à contrôler ses mouvements.
  • je vous conseille aussi d’essayer le harnais sur votre chien : selon sa morphologie, un harnais peut moins bien lui correspondre qu’un autre, et lui causer des frottements derrière les pattes. Chez nous les [amazon_textlink asin=’B0041VQH8I’ text=’Julius K9′ template=’ProductLink’ store=’beastiedogs-21′ marketplace=’FR’ link_id=’ba79ddbd-44dd-11e8-8407-f55d8913ebcd’] correspondent très bien à mes deux chiennes, mais ils pourraient très bien ne pas correspondre à d’autres !

Pour ma part j’ai customisé le [amazon_textlink asin=’B0041VQH8I’ text=’Julius K9 IDC’ template=’ProductLink’ store=’beastiedogs-21′ marketplace=’FR’ link_id=’c517ea27-44dd-11e8-913d-4b0c108655f8′] en achetant un scratch supplémentaire (10€ environ), qui s’adapte sur le harnais. (voir photo).

EN OPtiON : LE HARNAIS SPECIAL SPORT

Attention si vous de la course à pied (canicross) ou du VTT avec votre chien, il faudra acheter un harnais de traction permettant  au chien de tracter son maître sans que le harnais ne lui frotte les pattes, ce qui peut causer des inflammations parfois graves. Attention aux mauvais vendeurs en animalerie qui vous certifieront que certains modèles sont acceptés par la Fédération des Sports et Loisirs Canins, alors qu’ils ne le sont pas. A budget équivalent, sélectionnez un modèle homologué, cela vous évitera de devoir en racheter un si un jour vous vous inscrivez dans une course officielle en canicross ou cani-VTT ! J’y consacrerai un article spécifique un jour, mais voici déjà quelques noms : Zero DC, Manmat, Xback sont parmi les grands noms que vous retrouverez sur les canicross homologués par la FSLC.

L’INCONTOURNABLE collier plat

Là aussi il y a de quoi se régaler. Surtout sur les chiens à poils courts car le collier ressort mieux sur eux. Les lévriers ont souvent de magnifiques colliers évasés…

Le conseil collier : on pense toujours à la longueur, mais attention à la largeur.  Un collier trop fin va être plus coupant si le chien tire, il est donc important de progressivement adapter la largeur du collier à la taille du chien, à mesure qu’il grandit. N’attendez pas que le collier soie devenu vraiment trop petit pour passer à la taille supérieure ! Du confort du collier dépendra le bien-être de votre loulou, et donc sa détente et son écoute…

Des colliers fins pour ma berger australienne et des colliers larges pour ma berger suisse. D’ailleurs… si on en rachetait un ?!

Exemple de taille : sur un chiot berger australien il faut une largeur de 1,5 cm minimum. Pour un chien de taille berger allemand vous pouvez aller jusqu’à des largeurs de 5cm.

Je conseille le nylon simplement parce qu’il est lavable et qu’on le trouve très facilement en animalerie ou sur Internet. Mais pour les adeptes du cuir, pas de contre-indications à utiliser le collier en cuir, pourvu qu’il soit à la taille de votre chien !

La médaille

Pensez-y ! Le port de la médaille fera gagner un temps précieux pour vous contacter si votre chien se perd. Pensez aussi à mettre à jour la fiche Icad sur votre espace en ligne www.i-cad.fr, lorsque vous changez d’adresse ou de numéro de téléphone par exemple. Malheureusement certains maîtres oublient de le faire et leur chien finit en fourrière ou abandonné simplement faute d’avoir réussi à joindre le maître…

Les médailles :

  • La médaille basique que l’on trouve un peu partout même chez son cordonnier
  • La « belle » médaille type [amazon_textlink asin=’B004YR0QRM’ text=’Reddingo’ template=’ProductLink’ store=’beastiedogs-21′ marketplace=’FR’ link_id=’259a5621-44de-11e8-b46d-6fe66478c563′] que je recommande vivement : elle est increvable et ne fait pas de bruit quand votre chien court. En somme, elle est belle, et elle ne vous casse pas les oreilles, ni à lui, ni à vous. La qualité vaut largement le prix. (une vingtaine d’euros pour une taille moyenne).

Ici, nous sommes passées par les deux phases : une médaille pas chère qui a été rapidement remplacée par la Reddingo, jolie, discrète à l’oreille et hyper solide.

Je pense que nous avons fait le tour : un harnais, une laisse courte, une laisse 3 positions (ou longe, ou les deux), une médaille. Et vous voilà partis pour de longues balades et une vie à deux des plus agréables…

Note de l’auteur : je suis amateur et passionnée par les chiens. Mes recommandations n’engagent que moi. Le but de cet article n’est pas d’imposer mes choix mais de partager mes retours d’expériences personnels, au bout de plusieurs années d’achats de matériel canin !