L’anniversaire de mon chien

Aujourd’hui est un jour spécial. C’est l’anniversaire de mon chien. J’ai donc organisé sa petite soirée d’anniversaire, son moment. Cela vous semble étrange ? Moi ce que je trouverais curieux serait plutôt de passer sous silence cette occasion de rire un peu, de ne pas se prendre au sérieux, et surtout de remercier son partenaire canin, pour tous les bons moments passés ensemble et pour sa présence fidèle et résignée, et néanmoins (je le crois) heureuse.

LE CADEAU ET LE GÂTEAU

le gâteau D’aNNIVERSAIRE

Inspirée par les diffusions récentes de Top Chef, je me suis mise en cuisine et j’ai réalisé ce délicieux biscuit fourré à deux étages.

Composition des biscuits : 1 oeuf, 130 g de farine, 3 cuillers à soupe de bouillon de bœuf et une pincée de levure en poudre (j’aurais du en mettre 1/2 sachet) + une pointe de couteau d’épices massalé, pour l’odeur… (le plus important pour un chien, n’est-ce pas?)

Fourrage : mixage de mes restes de spaghettis bolognese maison du midi, avec leurs petites boulettes de boeuf, et deux cuillers à café de yaourt nature pour le liant.

Nappage : 3 cuillers à café de yaourt nature et un soupçon de cube de bouillon de bœuf effrité (pas trop, c’est salé).

Cuisson des biscuits : 15 minutes soit en chaleur tournante 160° soit convection classique 180°.

Le cadeau D’aNNIVERSAIRE

Comme nous avons déjà pas mal de jouets à la maison, et qu’ils durent dans le temps (ce qui n’est pas le cas de tous les foyers canins!), le cadeau est plutôt d’ordre symbolique. J’ai opté pour la balle Ultraball de Chuckit! Erreur je l’ai prise en taille M et j’aurais clairement du choisir une taille L. Qu’à cela ne tienne, ce sera pour la prochaine, lorsque celle-ci aura pourri au fond du jardin.

Pour ceux qui ne connaissent pas, cette balle en latex est ultra rebondissante, à tel point que même en tant qu’enfant j’aurais adoré l’avoir pour la faire rebondir dans le couloir de mes parents (et éventuellement lui faire toucher le plafond fraîchement repeint par mon paternel, chhhhut). D’ailleurs en y repensant les balles les plus rebondissantes que j’ai connues à part celle-ci sont effectivement les balles rebondissantes en latex qui sévissaient au début des années 1990 !

La balle Chuckit! c’est un basique, ne vous en privez pas. Elle ne pouète pas, mais son ressort en fait vraiment une bonne baballe, très appréciée. Je vous recommande aussi le lanceur de balle Chuckit!, un lanceur avec un plastique de très bonne qualité et dont la flexibilité assure un bon lancement de balle.

DES RIRES ET BEAUCOUP DE SENS

Derrière l’apparence comique du fait de fêter l’anniversaire de son chien, en tout cas du point de vue de certains, ce jour a tout au contraire un sens réel pour moi. La pitrerie décomplexée cache émotion sincère. Amy, ma berger australienne, est née le 20 mars, jour du printemps. Je l’ai adoptée à la suite d’une période assez lourde dans ma vie, lors de laquelle j’ai largué les amarres et quitté ma ville de cœur, Lyon, et tout ce que j’y avais construit depuis une petite décennie. Elle m’a rejointe dans un moment de renouveau, à la première page d’une nouvelle vie, celle dans laquelle j’ai enfin trouvé le bonheur que je cultive aujourd’hui. Bref, ma petite australienne n’est pas née un jour de printemps par hasard. Elle est mon petit printemps à moi. 

C’est aussi mon premier chien, celui que j’ai toujours rêvé d’avoir. Un chien très amical avec les humains, et qui adore les enfants (j’avoue l’avoir clairement conditionnée pour le jour où j’en aurai). Le type de chien « sympa » que l’on aime croiser quand on se balade ou quand on voyage, qui rappelle des souvenirs émus à ceux qui n’ont plus de chien, et donne envie à ceux qui n’en ont pas encore d’en adopter un. Amy, la petite vagabonde de mon cœur.

Alors pour tout ça et pour tant d’autres choses, pour tous les petits bonheurs simples et purs, pour la petite fourmi que je n’avais pas remarquée dans l’herbe ou l’odeur de la pluie qui approche, pour les rencontres amicales que nous avons faites (les autres on les oublie) ici en Midi-Pyrénées et un peu partout où l’on vadrouille, pour les roulades dans les flaques de boue et les câlins devant le poêle à bois, Joyeux Anniversaire, mon tendre petit chien.