Le chien du voisin

On a une nouvelle voisine ! Et on l’a-dore. On parle d’un chien oui. Enfin d’une petite chienne. Il suffit de taper dans Google « le chien des voisins » pour voir que ce dernier est le plus souvent source de conflits. Estimons-nous très heureux alors, car nous n’avons aucun problème avec les chiens qui nous entourent, et il vaut mieux, parce que nous sommes cernés !! Bien sûr, pour arriver à cette harmonie, nous avons travaillé. Oui parce qu’évidemment, qu’est-ce qui nous disait que le chien des voisins était sympa, au début ? Alors voici la stratégie implacable qui a payé chez nous.

Chien 1 : le club canin, ensemble

Pour le premier chien qui borde notre clôture, les choses ont été simples et naturelles : nous avons fait du club canin ensemble.  Ses maîtres sont les premiers voisins qui nous ont accueillis dans le quartier. Cela faisait chaud au cœur car ce n’est pas toujours le cas dans la région. En discutant je fais part de mon souhait de faire du club avec ma deuxième louve (Java). Club que nous avons bien vite arrêté car il ne correspondait pas du tout à notre façon de faire (mais non-violent c’est déjà ça). Pendant quelques mois, Amy et Java ont donc retrouvé leur voisine Flora tous les samedis après-midi. C’est devenue une grande copine, à tel point que les voisins et nous avons taillé notre haie mitoyenne pour que les chiens puissent s’y saluer. Quand elle vient dans l’encadrement de la haie, elle est trop belle, notre Flora à nous…

Amy et Flora détendues au club canin – 2015

Chien 2 : L’OPPORTUNISTE – RENCONTRE DANS NOTRE JARDIN

Le second chien, Floppy, est venu tout seul se présenter en passant sous le grillage ! Et je peux dire que ce jour-là, il a eu la peur de sa vie. Il est petit (spitz) et s’est fait courser comme un lapin, peuchère… Il n’empêche que depuis ce jour-là, les connaissances sont faites. Chacun a pu identifier l’autre et la petite course côte à côte a bien libéré les pattes ! Les trois comparses sont calmes quand ils s’aperçoivent, fini les aboiements face à face à la clôture (sauf en cas de chat…). De notre côté, nous avons tout de même renforcé le grillage pour éviter que le petit Floppy ne se blesse en passant dessous, ou qu’Amy aille s’installer confortablement sur le canapé des voisins. On ressent un peu de honte quand la voisine vient vous dire « Votre chien était sur mon canapé, j’ai eu peur »…aïe la boulette. Amy, qui aime les endroits confortables, s’était autorisée sans culpabilité à faire chez les autres ce qu’elle n’avait pas le droit de faire chez elle. Depuis tout est rentré dans l’ordre.

La nouvelle petite voisine

Chien 3 : rencontre en liberté à l’extérieur de la maison

La nouvelle adorable petite chienne noire. Et ce sont les chiens noirs qui impressionn(ai)ent le plus Amy – qui s’est fait manger le bec plusieurs fois par des Beauceronnes noires (mais c’est de l’histoire ancienne et cela nous a rendues plus fortes). J’ai craqué pour elle et mes louves ont du le sentir, vu l’intonation gâteuse que je prends quand elle vient dire bonjour. Je n’interagis avec elle que quand elle  est calme, en position debout ou assise, pour ne pas l’inciter à sauter ou à passer la tête sous le grillage. Elle a bien compris puisqu’elle se tient quasi toujours assise, à son poste de garde (cf photo). Pendant que ma meute déploie tous ses talents de gymnaste, de clown ou de cascadeuse devant elle (à se demander si elles veulent l’impressionner ou lui montrer l’étendue de leurs savoirs-faire)…

J’ai laissé Amy et Java la saluer et jouer avec elle en libre, à l’extérieur, chacune leur tour, puis toutes les trois ensemble. Et depuis c’est la paix des ménages, elle a même volé la vedette à Flora… Les trois passent tellement de temps à « discuter »devant le grillage, ou à s’envoyer de tout petits coups de langue en détournant le regard et en poussant des petits cris de joie, que j’hésite même à fabriquer un panneau « Meeting Point / Point de rendez-vous » pour indiquer la direction du bonheur…

Bref. Notre petite ville n’est pas parfaite, loin de là, mais nos relations de proximité canines sont super, et nous ferons toujours en sorte qu’il en soit ainsi ! Comme quoi, la paix commence toujours par la rencontre et la communication…